ColinFarrellFrance

Première source française sur l'acteur irlandais Colin Farrell
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» merci
Lun 5 Juin - 12:19 par mari carmen

» london critic 17 janvier 2017
Mar 15 Déc - 23:28 par Elemental

» info sur le film
Mar 15 Déc - 14:30 par sophie

» european film award 12 decembre 2015
Dim 13 Déc - 14:52 par sophie

» bifa 6 decembre 2015
Dim 13 Déc - 14:51 par sophie

» info divers/rumeur
Jeu 10 Déc - 21:00 par sophie

» les festivals
Mar 8 Déc - 15:02 par sophie

» rumeur de projets
Mer 18 Nov - 14:23 par sophie

» info sur le film
Sam 14 Nov - 23:54 par charline97

Partenaires
sophielovescolin / b.moynahan / journal de CF

Partagez | 
 

 les critiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sophie
Admin
avatar

Messages : 3095
Date d'inscription : 22/11/2010
Age : 44
Localisation : pithiviers

MessageSujet: les critiques   Mer 9 Sep - 18:31

attention spoiler!
Prémonitions est le film type du début d’année scolaire. Long-métrage qui sort a cette période, car les distributeurs ne savent pas très bien comment le placer dans leur calendrier. En plein mois de septembre avec en face pléthore de films attendus avant la fameuse course aux Oscars entre novembre 2015 et février 2016, Prémonitions est presque sûr de faire un flop à l’international. Une promotion peu existante, les studios nous montrent qu’ils ne comptent pas énormément sur ce film. Il faut se le dire, avec un synopsis comme celui-ci, la première chose qui nous vient en tête est un fâcheux sentiment de déjà-vu. Néanmoins, le film possède les arguments pour attirer certains spectateurs. Ces derniers sont au nombre de deux et se nomment Colin Farrell et Anthony Hopkins. Un affrontement à la hauteur de nos espérances ?

Prémonitions est un film de longue date. Un film dont les scripts trainent dans les tiroirs des scénaristes depuis plusieurs années. La toute première version du scénario fût écrite en 2002 et à ce moment, il était question d’une suite au chef-d’œuvre de David Fincher, Seven. Oui, Prémonitions devait être une suite spirituelle à Seven, mais très rapidement, les scénaristes se sont tournés vers la création d’un film original. Ce qui n’est pas plus mal. Mais néanmoins, on ressent la volonté des scénaristes comme du metteur en scène, Alfonso Poyart de faire du David Fincher. Une ambiance assez oppressante, des personnages torturés, des environnements insalubres et surtout une envie de créer une atmosphère à chaque découverte d’un nouveau cadavre. On est pleinement au cœur d’un film qui souhaite faire du David Fincher, mais qui ne s’assume pas et dont le metteur en scène n’a pas le talent de ce dernier. Seconde réalisation de Alfonso Poyart après 2 Coelhos, film jamais paru en Europe, Prémonitions possède la majorité des problèmes de réalisation que peu posséder un premier film, voire plus. Un cadrage aléatoire, des mouvements de caméra inutiles, des zooms incompréhensibles, une caméra tremblotante et surtout une volonté d’utiliser des fioritures techniques pour rendre le film dynamique et moderne sans aucune raison.
Derrickson, le film aurait pu se distinguer par son ambiance. Une atmosphère soignée et propre à chaque séquence. La photographie de Brendan Galvin fait le minimum syndical, mais réussi à amplifier les différentes atmosphères que possède le film. Alfonso Poyart n’est pas David Fincher, tout comme Brendan Galvin n’est pas Darius Khondji, mais contrairement au metteur en scène, le directeur de la photo réussie à offrir au film un visuel attrayant et convaincant. Le film est visuellement réussi et possède ses plans majeurs qui restent dans la tête du spectateur après la séance et qui viennent également amplifier l’ambiguïté des personnages. À cause de cette réalisation brouillonne, qui en réalité n’est autre que le cache-misère d’une mise en scène somme toute banale et sans originalité, le film perd en intérêt. Car oui, Prémonitions n’est pas un mauvais film. En plus d’une photographie convaincante, ainsi que d’une ambiance qui permet au spectateur de rester immergé dans cette enquête sombre et macabre, le film possède un certain intérêt scénaristique.

Derrière une enquête simpliste avec un enchaînement de meurtres, ainsi qu’une utilisation alambiquée et massive du don de voyance afin de pallier aux problèmes scénaristiques, se cache une réflexion intéressante sur la mort. Convenu et prévisible dans sa première partie qui n’est autre qu’une longue introduction afin de mettre en place le contexte ainsi que les différents personnages, le scénario prend une autre tournure dans sa seconde partie. Dès lors que le tueur en série n’est plus qu’une simple vision, mais devient une présence et prend place dans le champ, le film devient véritablement intéressant. Comment un tueur en série réussit lors d’un face à face, à se jouer du spectateur en tentant de devenir le gentil de l’histoire. Interprété par Colin Farrell, Charles Ambrose est un personnage torturé croyant pleinement en sa vision des choses. Un personnage qui malgré des meurtres d’une froideur implacable, réussit à paraître sincère et humain dans sa démarche. Instigué par ce dernier, le propos sur la mort et la prise de conscience de sa mort prochaine est intéressant à développer, mais malheureusement il est réduit à une simple amorce en vue d’une confrontation finale. Une conclusion aussi pathétique que laborieuse. Un antagoniste omniprésent dans le film, même lorsqu’il n’est qu’une vision, qu’il n’est qu’en hors champ, hante par son aura le lieu du crime. Un personnage qui contrôle tout, qui à une longueur d’avance et la main mise sur chaque détails. À l’image d’un certain John Doe, Charles Ambrose possède cette aura qui le rend inatteignable, semblant en permanence tout contrôler. Malheureusement, à l’image de la thématique sur la mort et sur ce qu’on pourrait rapprocher de l’euthanasie dans le but d’éviter à la personne de souffrir, le scénario ne va pas au bout de ses intentions. Un antagoniste qui est bon et remarquablement interprété, mais sous-exploité. Le rendant au final tout ce qu’il y a de plus banal. Frustrant, agaçant et sans surprise alors que le potentiel est bel et bien présent.
Prémonitions est un film dont on n’attend rien, mais on va tout de même le voir pour son casting attrayant. Toujours aussi charismatiques, Anthony Hopkins et Colin Farrell portent le film et décuplent par leurs interprétations les personnalités ambigües de leurs personnages. Sauf qu’un duo d’acteurs ne fait pas un film, tant bien même que ce dernier développe une thématique intéressante, donnant encore plus de charme et une singularité à l’antagoniste. Brouillon dans ses idées de réalisation, simpliste dans sa première partie, une mise en scène plate, des cadres laborieux et un final décevant, font de ce long-métrage non pas un mauvais film, mais un film à potentiel complètement gâché. Un thriller qui a de la suite dans les idées, mais qui a besoin de donner à ses personnages un don de voyance, pour se faciliter la tâche. On n’est pas voyant, mais étrangement on avait presque vu venir que ça n’allait pas être le nouveau Seven.
http://cinecinephile.com/2015/09/09/critique-premonitions-realise-par-alfonso-poyart-avec-anthony-hopkins/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sophielovescolin.tumblr.com/
sophie
Admin
avatar

Messages : 3095
Date d'inscription : 22/11/2010
Age : 44
Localisation : pithiviers

MessageSujet: Re: les critiques   Mer 9 Sep - 21:18

je reviens du cine.
très bon film, bonne intrigue mais sans de vrai prétentions.
j'ai pas trouvé colin au top dans ce film, c'est pas qu'il est mauvais mais il a pas l'air d'etre "dans " le role.
on le voit pas tant que ca dans le film . dans la première heure on le voit qu'en flash, flou. c'est seulement dans la dernière 1/2 heure que son personnage est bien présent.

j'ai bien aimé l'intrigue, un psychopathe extralucide qui tue ses victime pour une raison bien précise et qui sait etre poursuivis par 2 flics et un voyant a la retraite aussi bon que lui.
Charles (colin) va tout faire pour attirer le vieux a le tuer . la fin n'est pas une vraie surprise.
le film se suit bien, sans vraiment de temps mort, tous les personnages sont attachants .

ya des effets d'images déroutant, entre les flashs rapide (le dvd sera utile!) et des scènes comme au ralenti (voulu ou pas c'est bizarre).

un bon film sympa

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sophielovescolin.tumblr.com/
Elemental

avatar

Messages : 407
Date d'inscription : 15/08/2013
Localisation : Boulogne-Billancourt

MessageSujet: Re: les critiques   Mer 9 Sep - 23:34

En fait je viens de le voir ce soir. Je ne sais pas trop quoi en penser.
Je trouve que c'est un bon film et une bonne histoire pour un thriller.
C'est le film d'Anthony Hopkins avant tout. J'ai trouvé le visuel du film intense avec certaines lumières et images mais à d'autres moments le jeu de caméra m'a dérangé, un abus des gros plans.
En revanche la chasse en voitures et la scene du métro j'ai trouvé cela très bien.
J'ai bien aimé Colin dans ce rôle. Ce n'est pas True Detective ou The Lobster. Pour moi vraiment les scènes entre Anthony Hopkins et Colin sont les scènes réellement intéressantes du film et j'aurai aimé qu'elles soient plus nombreuses. J'aurai aimé que Charles confronte John car le fameux twist était cousu de fil blanc au vu du thème du film
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie
Admin
avatar

Messages : 3095
Date d'inscription : 22/11/2010
Age : 44
Localisation : pithiviers

MessageSujet: Re: les critiques   Jeu 10 Sep - 16:55

le film a bien debuté sa sortie, il fait mieux que "le transporteur" qui était pressenti pour le meilleur démarrage mais qui fait beaucoup moins bien que tous les autres films sorti le même jour!
comme quoi..
http://www.lefigaro.fr/cinema/2015/09/09/03002-20150909ARTFIG00371-box-office-premieres-seances-youth-demarre-en-trombe.php

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sophielovescolin.tumblr.com/
Madonna de Madrid

avatar

Messages : 909
Date d'inscription : 04/11/2012
Age : 29
Localisation : West Side

MessageSujet: Re: les critiques   Sam 12 Sep - 1:22

Un thriller porté par un Colin charismatique ,son interprétation est bonne, il arrive à vous glacer le sang en un regard. Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les critiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
les critiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atonement (Expiation): les critiques presse et internet
» Iron man 2 critiques/ (pro/ spectateurs) débat
» Jane Austen au cinéma : livres critiques
» Les critiques littéraires
» Critiques Presses Magazines Spectateur ect...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ColinFarrellFrance :: Ses films :: Films déjà sortis :: en 2013 à 2015 :: solace/prémonitions-
Sauter vers: